Marmotte des Alpes (Marmota marmota)

 

Présentation

 

Du latin mus montis, qui veut dire « souris de la montagne », la Marmotte des Alpes (Marmota marmota) est un animal de la même famille que l'écureuil. Elle possède un corps trapu : 5kg pour 70cm, dont 20cm de queue. Sur la montagne (dans les Alpes), elle vit à la limite la plus haute de la forêt (entre 1000 et 3000 mètres d'altitude), là où les arbres sont nains. C'est un animal dit « plantigrade » aux pattes puissantes et aux griffes émoussées. Son museau est large et court, la position de ses yeux lui donne un large champ de vision et ses petites oreilles sont presque complètement cachées dans sa fourrure. Ses nombreuses vibrisses (poils de la moustache) lui sont utiles pour sa vie souterraine.

 

La longévité de la marmotte est relativement grande, puisqu'elle peut atteindre de 15 à 18 ans. L'aigle royal est un de ses prédateurs naturels, ainsi que le renard.

 

La Marmotte, très sociable, vit en petites colonies de type matriarcales, d'origine familiale. Un groupe familial comporte 5 à 12 individus: un couple reproducteur accompagné de ses descendants des 2 ou 3 dernières années. Il y a une famille par terrier.

 

Elle est strictement diurne (vit le jour), ce qui est rare pour un mammifère sauvage qui est généralement nocturne (qui vit la nuit). La marmotte se lève tôt, avant le lever du soleil et prend son premier repas le matin. Elle fait ensuite une sieste vers 10 heures, étalée en long sur un gros rocher, mais toujours vigilante, les yeux ouverts. Elle rentre dans son terrier aux heures chaudes de la journée pour dormir au frais, entre 12 et 15 heures. Elle prend alors un second repas, et se couche une heure avant la nuit.

 

Les marmottes sont des animaux curieux et joueurs. Elles jouent à se bousculer par deux, à se poursuivre, à creuser. La marmotte se toilette comme un chat.

 

 

Alimentation

 

Les marmottes des Alpes se nourrissent de bourgeons, de racines, de bulbes, de graines et de petits invertébrés (insectes, araignées, vers). Elles préfèrent les jeunes pousses et maintiennent leur nourriture avec leurs membres antérieurs lorsqu'elles mangent. Elles sortent de leur terrier pour se nourrir surtout durant la matinée et l'après-midi. Lorsque les conditions climatiques s'y prêtent, elles consomment de grandes quantités de nourriture afin de constituer une couche de graisse leur permettant de survivre durant leur longue hibernation pendant la mauvaise saison, lorsque la nourriture est absente.

Marmotte mangeant sur ses pattes arrières

 

Elle ne boit pas d'eau et se contente de la rosée et de l'eau des plantes. Par contre, elle est friande de sel, comme les Chamois et Bouquetins. Les Marmottes ne stockent pas de nourriture dans leur terrier. Pour s'alimenter, elle ne s'éloigne pas trop de son terrier (100 m au maximum) afin de pouvoir fuir rapidement. Elle peut ingurgiter 400 g d'herbe par repas. Soit 100 kg pour 6 mois d'activité estivale (l'été). Cette boulimie (manger de façon excessive) lui permet de constituer des réserves de graisse, indispensables si elle veut survivre à l'hiver (période pendant laquelle la nourriture habituelle de la marmotte est absente).

 

 

Comportement et Reproduction

 

Timides, prudentes, les marmottes se préviennent d'un danger imminent par des aboiements proches en sonorité du sifflement et qui sont audibles jusqu'à plusieurs kilomètres.

 

Les marmottes creusent de longues galeries très ramifiées dans lesquelles elles peuvent hiberner jusqu'à 6 mois. Les accouplements ont lieu en avril-mai et la gestation dure 5 semaines. Une portée comporte de 2 à 7 jeunes et l'allaitement dure un mois. Les familles se nourrissent d'herbe, de graines et de feuilles. Fin septembre, elles retrouvent leur terrier, qu'elles barricadent avec de l'herbe, de la terre et des pierres, pour vivre la période froide au ralenti. Alors leur rythme cardiaque peut être divisé par 7 ou 8, et leur long sommeil entrecoupé d'une douzaine de petites phases de réveil. Ces petites périodes de réveil vont lui permettre d'aller faire ses besoins dans un autre endroit du terrier (voir plan du terrier de la marmotte).

Terrier de Marmota marmota (1- Galerie ; 2- Toilettes ; 3- Chambre)

Elle dort tout l'hiver dans un terrier tapissé de foin, dont elle obture l'entrée en septembre - octobre. Elle y séjourne jusqu'en Avril.

Marmota marmota au cours des saisons

 

Les menaces

 

Si autrefois, l'homme l'a chassée pour sa viande, sa graisse et sa peau, c'est surtout l'aigle qui, aujourd'hui, est son plus grand prédateur. Les marmottes représentent, en effet, jusqu'à 90% des proies capturées par ce rapace. Le renard et le chien errant sont également friands de marmottes.

 

A la moindre alerte, la marmotte siffle à plusieurs reprises. S'il n'y a qu'un coup de sifflet (long en général), c'est que, le plus souvent, il s'agit d'un aigle. Il faut alors fuir au plus vite et rentrer dans le terrier le plus proche.

 

 

La marmotte et l'Homme

20 000 marmottes seraient tuées en France chaque année, pour sa chair (consommée en ragout), sa fourrure, et sa graisse utilisée contre les rhumatismes ou pour cirer.

Les Hommes peuvent les approcher mais attention car la marmotte peut mordre grâce à des dents et une mâchoire très puissante (n’oubliez pas qu’il s’agit d’un rongeur c’est-à-dire qu’elle possède des dents et une mâchoire pouvant ronger du bois !).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site