Lagopède alpin (Lagopus mutus)

Présentation

           

De la taille d'une perdrix, Lagopus mutus vit toute l'année dans les Alpes (France, Italie, Suisse,...). Il est blanc avec la queue noire. Le mâle se distingue de la femelle principalement par une barre noire qui va de la base du bec à l'arrière de l'œil et qui tranche nettement sur le blanc en hiver. En été, dessus et poitrine brun foncé, marbré. Contrairement à la plupart des oiseaux qui n'en ont que deux, les lagopèdes revêtent trois plumages au cours de l'année. En hiver, leur plumage est blanc pur, excepté la queue noire qui est présente chez les deux sexes pendants toute l'année. Les pattes sont fortement plumées et font office de raquettes, ce qui leur facilite la marche dans la neige molle.  

Lagopus mutus et son pelage d'été

 

Habitat

L'habitat d'hiver est constitué par les pentes broussailleuses proches de la limite des arbres, à des endroits où la végétation est apparente sous la neige. Les mâles continuent à fréquenter l'environnement alpestre alors que les femelles ont tendance à s'abriter sous le couvert. Au printemps et en automne, les lagopèdes choisissent des paysages ouverts avec végétation clairsemée, les mâles optant pour des territoires avec affleurements rocheux offrant des perspectives qui leur permettent d'exercer une surveillance sur les femelles et le reste de la bande. Les poussins habitent les crêtes dégagées d'où ils trouvent des itinéraires de repli en cas de danger.


Comportements

 

Lagopus mutus change de lieu mais que sur de très courtes distances. Ils abandonnent les hautes terres (montagne) où ils ont l'habitude de nicher (printemps été) pour aller hiverner dans les vallées ou les collines basses. Le Lagopède alpin passe l’été en altitude (vers 2000m) et passe l’hiver dans la vallée (500m d’altitude). Les mâles et les femelles se séparent et ils constituent des bandes strictement sexuées. Les bandes se désintègrent au début du printemps. Les mâles choisissent alors des territoires qu'ils défendent au moyen de grands cris bruyants et de chasses aériennes énergiques. Le cérémonial concernant la défense du territoire est marqué par toute une série de chants élaborés et de vols de démonstration qui ont pour but d'éloigner les éventuels concurrents. Au cours de la parade nuptiale, le mâle entame une manœuvre d'encerclement de la femelle, déployant la queue en éventail et laissant une aile traîner à terre. Au même moment, il fait se dilater la caroncule rouge située au dessus de l'œil.


Nidification

 

Les femelles nichent à terre dans une dépression peu profonde, garnissant le nid d'un peu de plumes et de matières végétales. Ce dernier est généralement placé sur un affleurement rocheux nu garni d'un peu de végétation. Comme elle recherche une certaine sécurité contre une éventuelle agression venant du ciel, la femelle construit le nid directement contre la roche. La ponte est composée de 7 à 10 œufs. L'incubation qui dure 21 jours est assurée par la seule femelle sans l'aide du mâle. Les poussins duveteux commencent à s'aventurer hors du nid dès le lendemain de l'éclosion. Ils sont capables de se nourrir et de voler au bout de 10 jours. La totale autonomie intervient dans un délai de 10 à 12 semaines.                                        .  


Régime alimentaire

 

Les adultes sont presque exclusivement végétariens, alors que les poussins ont un régime animal spécifique assez marqué : insectes, araignées, escargots. Le régime principal d'été est composé d'un mélange de matières végétales aussi diverses que les myrtilles, les baies, les têtes de joncs ou de roseaux ou les plantes spécifiques de la haute altitude. Le régime d'hiver se constitue la plupart du temps de bourgeons, de chatons de bouleau nain, de bourgeons et de brindilles de saule.

 

 

Reproduction

 

La première reproduction vient à l’âge de 1 an, le mâle devient de plus en plus agressif et fait des parades spectaculaires. Le mâle et la femelle sont généralement monogames. L’incubation dure environ 20 à 26 jours, La femelle creuse un nid dans le territoire du mâle. Elle pond entre 3 et 13 œufs de 42 mm de longueur.

 

 

Menaces

            Elle est principalement menacée par la chasse abusive et les dérangements pendant la période de reproduction. Les ennemis des lagopèdes sont, le loup, le renard et le lynx.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site